top of page

Le Filament PrimaSELECT™ PLA AntiBac : Une Innovation dans l'Impression 3D.


L'impression 3D s'impose progressivement comme une technologie incontournable dans divers secteurs, depuis le prototypage rapide jusqu'à la fabrication de produits finis. PrimaSELECT, l'un des leaders de l'industrie, vient de présenter son nouveau filament révolutionnaire : le PrimaSELECT PLA AntiBac. Ce filament antibactérien pour imprimante 3D offre une solution innovante pour lutter contre la prolifération des germes.



Une technologie antibactérienne innovante.

Le PrimaSELECT PLA AntiBac est un filament d'imprimante 3D à base de PLA doté de propriétés possédant/antimicrobiennes. En effet, ce filament est capable de tuer les germes avec lesquels il entre en contact. Cela ouvre la porte à une multitude de nouvelles applications d'impression 3D.


Le filament contient des agents antibactériens qui inhibent la croissance bactérienne entre 88 et 99,6 %, selon le type de bactérie. Ces agents ont été testés et validés selon la norme ISO 22196, une norme internationale pour la mesure de l'activité antimicrobienne des plastiques et autres surfaces non poreuses.


Des applications infinies.

Le PrimaSELECT PLA AntiBac n'est pas seulement une technologie avancée, c'est aussi une opportunité pour de nouvelles applications d'impression 3D. Le filament peut être utilisé pour l'impression d'emballages, de contenants, d'ustensiles et de bien d'autres objets. De plus, grâce à ses propriétés antibactériennes, il est particulièrement adapté à une utilisation dans les lieux nécessitant une hygiène stricte, tels que les écoles et les maisons.


Une sécurité accrue avec le PLA AntiBac.

Imprimer en 3D avec un filament ordinaire à un inconvénient majeur : les couches imprimées créent de petits coins et recoins où les bactéries peuvent s'installer et se multiplier. Il est presque impossible de nettoyer une pièce imprimée en 3D au point qu'elle devienne totalement "sans germes". C'est là qu'intervient le PLA AntiBac. Il tue efficacement toutes les bactéries avec lesquelles il entre en contact, produisant ainsi vos impressions 3D plus sûres.


Facilité d'utilisation.

Le PLA AntiBac est aussi facile à utiliser que le PLA standard. Ce filament se comporte de la même manière que le PLA normal, ce qui facilite son utilisation et son impression sur votre imprimante 3D. Vous pouvez donc profiter des avantages du PLA AntiBac sans avoir à modifier vos pratiques d'impression 3D.


Détails du produit.

Pour plus d'informations sur ce produit révolutionnaire, vous pouvez vous référer aux numéros d'articles (25211 et 6308), à l'EAN (7340002117942) ou au numéro de pièce fabricant (PA-PLAAB-285-750-NA). Le filament PrimaSELECT PLA AntiBac est disponible en couleur vert chirurgical et chaque paquet contient 750g de filament de 2,85mm.


Le filament PrimaSELECT PLA AntiBac est une innovation majeure dans le domaine de l'impression 3D. Grâce à ses propriétés antibactériennes, il ouvre de nouvelles possibilités d'application tout en rendant les impressions 3D plus sûres et plus hygiéniques. Il s'agit sans aucun doute d'un pas en avant vers l'avenir de l'impression 3D.


L'Impression 3D FDM dans la Chirurgie.

La technologie d'impression 3D est connue une adoption exponentielle dans le domaine médical et, en particulier, dans la chirurgie. L'impression 3D FDM (Fused Deposition Modeling) - une technologie qui fonctionne en superposant des couches successives de matière pour former un objet - joue un rôle clé dans cette révolution.


Préparation préopératoire.

L'impression 3D FDM est souvent utilisée dans la planification préopératoire. Les chirurgiens peuvent créer des modèles d'organes spécifiques au patient à partir de leurs données d'imagerie médicale (comme l'IRM ou le scanner). Ces modèles imprimés en 3D permettent aux chirurgiens de mieux visualiser l'anatomie du patient, de prévoir les difficultés potentielles et de planifier plus précisément leur intervention.


Formation des chirurgiens.

La technologie d'impression 3D FDM offre également un excellent outil de formation pour les chirurgiens en formation. Plutôt que de s'entraîner sur de véritables patients, les apprentis chirurgiens peuvent utiliser des modèles imprimés en 3D pour se réaliser avec des procédures complexes. Cela permet de réduire les risques et d'augmenter la confiance des chirurgiens avant qu'ils n'opèrent sur de véritables patients.


Prothèses et implants personnalisés.

L'un des avantages les plus significatifs de l'impression 3D FDM en chirurgie est la possibilité de créer des prothèses et des implants sur mesure. Par exemple, si un patient a besoin d'une prothèse de hanche, un modèle 3D de la hanche du patient peut être créé à partir de ses propres données d'imagerie médicale. Un implant peut ensuite être imprimé en 3D pour s'adapter parfaitement à l'anatomie unique du patient. Cela peut conduire à des opérations plus réussies et à des temps de récupération plus des tribunaux.


L'impression 3D FDM antibactérienne en chirurgie.

Avec l'avènement de filaments comme le PrimaSELECT™ PLA AntiBac, l'impression 3D FDM en chirurgie a atteint un nouveau niveau d'innovation. En étant capable de tuer les germes, ce filament antibactérien réduit le risque d'infections, un défi majeur dans les milieux chirurgicaux. De plus, son utilisation pourrait aller au-delà de la production de modèles chirurgiques ou de prothèses, pour inclure la création d'instruments chirurgiques ou d'implants à usage unique, susceptibles de favoriser davantage les risques d'infection.


En conclusion, l'impression 3D FDM révolutionne le domaine de la chirurgie en offrant une précision sans précédent, une personnalisation et maintenant une capacité antibactérienne. Alors que la technologie continue d'évoluer, il est probable que son utilisation dans la chirurgie deviendra de plus en plus courante.


ISO 22196 : Un Standard Crucial pour l'Évaluation des Propriétés Antimicrobiennes des Plastiques et Autres Surfaces Non Poreuses.

L'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) a mis au point la norme ISO 22196 pour définir les critères d'efficacité antimicrobienne et les méthodes de test pour les produits en plastique. Cette norme, également adoptée par le Turkish Standards Institute (TSE) sous le titre "TS ISO 22196 Mesure de l'activité antibactérienne sur les plastiques et autres surfaces non poreuses", propose une méthode d'essai conçue pour quantifier la capacité des plastiques à inhiber (activité bactériostatique) ou éliminer (activité bactéricide) la croissance des micro-organismes sur une période de contact de 24 heures.


Une Méthode de Test Quantitative et Sensible.

L'ISO 22196 est une méthode de test hautement sensible capable de détecter de faibles niveaux d'activité antimicrobienne sur une longue période. Avec les mises à jour ultérieures, l'applicabilité de cette méthode d'essai a été étendue aux autres surfaces non poreuses, dépassant ainsi la limite des surfaces en plastique.

Cette norme est basée sur la norme JIS Z 2801 de l'Organisation Japonaise des Normes Industrielles (JIS), les deux méthodes d'essai étant en essence identiques.

La méthode de test de l'ISO 22196 est quantitative et produit des résultats reproductibles, à condition que le matériau testé ne se déforme pas hors de la zone cible après avoir été recouvert d'un film haché. Elle transmet à la fois les propriétés bactériostatiques (inhibition de la croissance) et bactéricides (tuerie des bactéries).

Un Test Rigoureux pour les Matériaux Antimicrobiens.

Durant le processus d'essai, les concentrations microbiennes sont standardisées et les bactéries sont alimentées pendant la période d'incubation. Si les surfaces testées ne sont pas suffisamment antimicrobiennes, elles offrent de nombreuses opportunités aux bactéries pour se développer. C'est un aspect qui distingue ce test des autres tests antimicrobiens, où les microbes sont incubés dans des suspensions non nutritives. L'ISO 22196 met les matériaux à l'épreuve d'une exposition prolongée aux conditions propices à la croissance microbienne.

Cette méthode d'essai permet aux chercheurs d'estimer la précision des tests individuels et suggère des essais en triple pour augmenter la précision expérimentale globale. De plus, cette norme comprend des critères de réussite ou d'échec pour les niveaux d'activité antimicrobienne observés dans les échantillons d'essai.

L'Importance de l'ISO 22196 pour les Matériaux Antimicrobiens.

En définitive, la norme ISO 22196 est un outil crucial pour évaluer et garantir l'efficacité antimicrobienne des plastiques et autres surfaces non poreuses. Elle offre une méthode standardisée et désignée pour tester les matériaux antimicrobiens, offrant ainsi aux utilisateurs la confiance que les produits conformes à cette norme, comme le filament PrimaSELECT PLA AntiBac, répond aux critères internationaux en matière d'activité antimicrobienne.


Utilisations Potentielles du Filament Antibactérien dans l'Impression 3D.

Les filaments antibactériens, comme le PrimaSELECT PLA AntiBac, ont ouvert un nouveau champ d'applications pour l'impression 3D. Ils offrent la possibilité de créer des objets imprimés en 3D avec des propriétés antibactériennes, minimisant ainsi le risque de prolifération de germes et de bactéries sur la surface de ces objets. Voyons quelques-unes des applications possibles des filaments antimicrobiens.


Des Ustensiles de Cuisine aux Jouets d'Enfants.

Pour commencer, les ustensiles de cuisine et les récipients imprimés en 3D à partir de filaments antibactériens peuvent réduire la prolifération bactérienne, un facteur essentiel dans la prévention de la contamination alimentaire. Les jouets pour enfants, en particulier ceux destinés aux très jeunes enfants qui ont tendance à mettre des objets dans leur bouche, peuvent également bénéficier de l'utilisation de filaments antibactériens pour minimiser les risques sanitaires.


Utilisation en Milieux Médicaux et Éducatifs.

Dans le domaine de la santé, les modèles médicaux, les outils chirurgicaux et les prothèses peuvent être imprimés en 3D avec du filament antibactérien, contribuant ainsi à maintenir un environnement stérile. Les objets imprimés en 3D à partir de filaments antibactériens peuvent également être utilisés dans des milieux éducatifs tels que les écoles et les crèches, où la propagation des germes est un sujet de préoccupation majeure.


L'Impression 3D pour le Grand Public.

Pour le grand public, l'impression 3D avec des filaments antibactériens peut être utilisée pour créer une multitude d'objets du quotidien, comme des poignées de porte, des coques de téléphone ou des étuis à lunettes, qui sont souvent en contact avec les mains et qui, sans traitement antibactérien, pourrait devenir des réservoirs de germes.

En somme, l'utilisation de filaments antibactériens pour l'impression 3D ouvre un large éventail de possibilités et contribue à rendre les objets du quotidien plus sûrs et plus hygiéniques.


Conclusion : Révolutionnant l'Impression 3D avec le Filament Antibactérien.

La technologie de l'impression 3D continue d'évoluer, apportant constamment de nouvelles innovations à une variété d'industries. L'introduction de filaments antibactériens comme le PrimaSELECT™ PLA AntiBac est un excellent exemple de la manière dont cette technologie peut être évaluée pour répondre aux besoins spécifiques en matière de santé et de sécurité.


En offrant la possibilité de créer des objets dotés de propriétés antimicrobiennes, ces filaments répondent à une préoccupation grandissante dans notre société : la lutte contre la propagation des bactéries et des germes. Que ce soit dans le domaine de la santé, de l'éducation, de l'alimentation ou même pour des utilisations domestiques courantes, les applications de l'impression 3D avec des filaments antibactériens sont nombreuses et variées.


Ces avancées ne sont pas seulement le fait de nouvelles matières premières. Elles sont également le fruit de normes définies comme l'ISO 22196, qui garantissent que les propriétés antibactériennes de ces filaments ne sont pas seulement efficaces, mais aussi sûres à utiliser.


En conclusion, l'impression 3D antibactérienne est plus qu'une simple tendance : c'est une avancée significative vers un avenir où les objets que nous utilisons au quotidien contribuent à notre santé et notre bien-être. Alors que la technologie d'impression 3D continue de progresser, on peut s'attendre à voir davantage d'innovations de ce type, rendant notre environnement quotidien plus sûr, plus propre et plus sain.


karl-Emerik ROBERT

36 vues0 commentaire

Comments


bottom of page