top of page

Imprimante 3D et loisirs créatifs : Comment créer une guillotine en utilisant l'impression 3D.

Dernière mise à jour : 22 déc. 2023

L'histoire de la guillotine : une réforme du code pénal qui a bouleversé la France révolutionnaire.

Tout comme la machine qui porte son nom, le docteur Guillotin n'a pas inventé la guillotine. Bien que médecin de formation et député de Paris en 1789, son rôle était de participer aux débats de l'Assemblée constituante sur la réforme du code pénal. C'est ainsi qu'il a été demandé que les exécutions capitales soient révisées, finissant aux différences de traitement selon le crime et le statut du condamné.


Avant la Révolution, les nobles étaient décapités au sabre, les bandits roués vifs en place publique, les régicides écartés... Le docteur Guillotin souhaitait que chaque citoyen soit égal devant la loi, même en matière d'exécution, pour éviter les tortures inutiles aux condamnés. En effet, il était courant que la décapitation ait échoué à la première tentative, ou qu'il soit nécessaire d'interrompre l'écartèlement pour sectionner certains nerfs réfractaires.


Après de nombreux débats, l'Assemblée décréta en 1791 (via l'article 3 du Code Pénal) que "tout condamné aura la tête tranchée", donnant ainsi naissance à l'un des instruments de mort les plus redoutables de l'histoire, sans que la France révolutionnaire ne se doute des conséquences de cette réforme. Cette histoire, parmi tant d'autres, est née à Paris.


Antoine Louis et Joseph Guillotin ont dessiné les premiers plans de la machine de décapitation placée sur un échafaud.


Selon la légende, ces plans auraient été présentés à Louis XVI en mars 1792 lors d'une réunion au Palais des Tuileries. Passionné de mécanique, le roi aurait recommandé une lame oblique plutôt qu'en forme de croissant, comme prévu initialement. Ironiquement, moins d'un plus tard, le roi subira les effets de son propre perfectionnement.


Tobias Schmidt, un artisan facteur de clavecin, a été choisi pour réaliser le prototype de la machine. En avril 1792, la première expérimentation de la guillotine à eu lieu sur des moutons vivants, avec des résultats concluants. Le 17 avril, la machine a été transportée à la prison de Bicêtre pour décapiter des cadavres de prisonniers. La simplicité d'utilisation et l'efficacité de la machine ont stupéfié les médecins, les notables et les représentants de l'Assemblée invités à cette démonstration.


Le premier condamné à mort guillotiné a été Nicolas Jacques Pelletier, exécuté en place de Grève le 25 avril 1792. La foule, venue en masse pour assister à ce nouveau spectacle, a été déçue par la rapidité de l'exécution et a hué le bourreau . Pourtant, la mission des docteurs Guillotin et Louis était accomplie. La guillotine allait continuer à faire son œuvre pendant près de deux siècles.


Antoine Louis et Joseph Guillotin ont dessiné les premiers plans de la machine de décapitation placée sur un échafaud. Selon la légende, ces plans auraient été présentés à Louis XVI en mars 1792 lors d'une réunion au Palais des Tuileries. Passionné de mécanique, le roi aurait recommandé une lame oblique plutôt qu'en forme de croissant, comme prévu initialement. Ironiquement, moins d'un plus tard, le roi subira les effets de son propre perfectionnement.


Tobias Schmidt, un artisan facteur de clavecin, a été choisi pour réaliser le prototype de la machine. En avril 1792, la première expérimentation de la guillotine à eu lieu sur des moutons vivants, avec des résultats concluants. Le 17 avril, la machine a été transportée à la prison de Bicêtre pour décapiter des cadavres de prisonniers. La simplicité d'utilisation et l'efficacité de la machine ont stupéfié les médecins, les notables et les représentants de l'Assemblée invités à cette démonstration.


Le premier condamné à mort guillotiné a été Nicolas Jacques Pelletier, exécuté en place de Grève le 25 avril 1792. La foule, venue en masse pour assister à ce nouveau spectacle, a été déçue par la rapidité de l'exécution et a hué le bourreau . Pourtant, la mission des docteurs Guillotin et Louis était accomplie. La guillotine allait continuer à faire son œuvre pendant près de deux siècles.


L'imprimante 3D est un outil polyvalent qui peut être utilisé pour créer une grande variété d'objets, allant des pièces de rechange aux bijoux en passant par les jouets. Mais saviez-vous que l'imprimante 3D peut également être utilisée pour les loisirs créatifs ? Dans cet article, nous allons explorer une réalisation créative faite avec une imprimante 3D : une petite guillotine.



Tout d'abord, il faut noter que l'impression 3D est une technique qui utilise un filament thermoplastique pour créer des objets couche par couche. Le filament est chauffé et extrudé à travers une buse, qui dépose ensuite la matière sur un plateau d'impression. Le plateau se déplace alors pour créer une nouvelle couche de matière, et le processus se répète jusqu'à ce que l'objet soit terminé.


L'imprimante 3D est un outil de plus en plus accessible et populaire, permettant de réaliser de nombreuses choses, des pièces mécaniques aux objets de décoration en passant par des bijoux. Cependant, elle peut également être utilisée pour les loisirs créatifs, en permettant la réalisation d'objets sur mesure avec une grande précision. Dans cet article, nous allons vous présenter un projet de loisirs créatifs : la réalisation d'une petite guillotine en utilisant une imprimante 3D.


Choix des matériaux et de l'imprimante.

Pour ce projet, nous avons choisi d'utiliser un filament LV3D blanc gris. Ce type de filament est facile à utiliser et offre une grande résistance, ce qui est idéal pour les projets nécessitant une certaine solidité. Nous avons également opté pour l'utilisation d'une imprimante FL Sun SR, qui est reconnue pour sa grande précision d'impression.


Réalisation de la guillotine.

Nous avons ensuite lancé l'impression de notre guillotine en utilisant les paramètres précédemment configurés. L'impression a duré plusieurs heures, mais grâce à la précision de l'imprimante 3D, nous avons obtenu une guillotine très fidèle à notre design initial.


Une fois l'impression terminée, nous avons retiré la guillotine de l'imprimante et nous avons procédé à sa finition. Nous avons ainsi choisi la peinture avec la peinture en bombe pour lui donner un style un peu plus art déco. Nous avons également ajouté quelques détails supplémentaires pour personnaliser davantage notre guillotine.


Filament PLA +LV3D c'est 1kg de Luxe !

Le Filament PLA LV3D LUXE est fabriqué en France, dans nos ateliers, avec des matières de première qualité. Nous avons mis toute notre expérience et notre technicité pour élaborer ce filament PLA de très haute qualité. Il est conçu pour être utilisé avec vos imprimantes 3D, offrant une extrusion maîtrisée pour des couches homogènes bien liées entre elles. Votre imprimante 3D ne souffre pas grâce à notre filament PLA de qualité supérieure.


Ne prenez pas le risque de choisir un filament PLA 3D qui n'est pas fabriqué en France et qui a voyagé longtemps. En effet, un filament soumis à des conditions de transport inadaptées peut offrir des prestations médiocres. Lorsque vous achetez une bobine PLA LV3D LUXE, conservez le sachet inclus dans l'emballage avec son patch disséquant pour préserver au mieux votre filament.


Conseils pratiques sur le filament PLA +LV3D LUXE.

Notre filament PLA +LV3D LUXE garantit une longue vie à votre buse. Il peut être imprimé entre 190 et 210 degrés pour une vitesse de 70mm/seconde. Si vous désirez faire des impressions 3D sur une machine équipée de lit chauffant (Hotbed), aucun problème. Vous pouvez utiliser ce PLA sur un lit chauffé entre 45° à 70°.


Du luxe pour votre imprimante 3D.

Notre filament PLA LV3D LUXE offre également un panel de couleurs variées, allant des plus vives comme le vert fluo aux plus pratiques comme le gris aluminium. Vous pourrez ainsi réaliser 1 kg d'impressions 3D de qualité certifiée pour l'usage alimentaire.


Un filament PLA de qualité professionnelle.

Le PLA LV3D LUXE est particulièrement adapté à un usage professionnel. En tant que leader en France dans l'impression 3D professionnelle, ce filament s'imprime facilement et permet de produire des pièces de prototypage 3D sans mise en contrainte. Il offre un rendu de surface extrêmement lisse avec un refroidissement accru qui permet des impressions plus rapides avec des hauteurs de couches inférieures et une meilleure précision d'impression dans les angles.

Très peu de travail de post-traitement sera nécessaire pour ce filament LV3D LUXE extrêmement lisse à la fin de l'impression 3D.


Le PLA+ pour une qualité de surface améliorée.

Le PLA+ est un filament d'impression 3D amélioré par rapport au PLA standard. Il se compose d'un mélange de plusieurs plastiques, additifs et pigments qui permettent de combler les faiblesses de la norme PLA. Le PLA+ offre une meilleure qualité de surface grâce à la présence d'additifs qui confèrent la brillance et la transparence de l'impression. Les pigments de haute qualité permettent également d'obtenir des couleurs plus vives et plus vibrantes.


Synthèse Finale : L'Influence Pionnière du Filament PLA pour Imprimante 3D dans l'Évolution de l'Impression 3D

En envisageant les développements futurs de l'impression 3D, le filament PLA pour imprimante 3D se profile comme un élément incontournable dans cette transformation technologique. Sa transparence et son éclat, rivalisant avec le cristal, font du filament PLA pour imprimante 3D un choix privilégié pour les applications où la qualité esthétique est primordiale. Cette propriété visuelle unique du filament PLA pour imprimante 3D a ouvert des horizons inédits dans de multiples domaines, de la conception industrielle à l'expression artistique.


Le filament PLA pour imprimante 3D a également révolutionné les pratiques dans le secteur de l'emballage, surtout en ce qui concerne les produits alimentaires. Sa conformité aux normes de sécurité alimentaire et sa résistance aux substances chimiques nocives font du filament PLA pour imprimante 3D un matériau de premier ordre, élargissant le champ d'application de l'impression 3D dans l'industrie alimentaire.


La simplicité d'utilisation du filament PLA pour imprimante 3D a été déterminante dans la démocratisation de l'impression 3D. En facilitant l'accès à cette technologie innovante, le filament PLA pour imprimante 3D a encouragé une vague d'innovation et de créativité, accessible tant aux professionnels qu'aux passionnés.


Du point de vue écologique, le filament PLA pour imprimante 3D a redéfini les standards de durabilité dans le domaine de l'impression 3D. Sa fabrication à partir de matériaux renouvelables et son impact carbone minimal positionnent le filament PLA pour imprimante 3D comme un leader en matière de pratiques éco-responsables. Cependant, il est important de continuer à informer sur les particularités de sa biodégradation afin de maintenir une perspective réaliste sur son impact environnemental.


Pour conclure, le filament PLA pour imprimante 3D transcende sa fonction traditionnelle dans l'impression 3D. Il représente une évolution majeure vers des techniques de fabrication qui combinent harmonieusement innovation technique et respect de l'environnement. Son influence sur l'avenir de l'impression 3D est certaine, orientant l'industrie vers des pratiques plus durables et technologiquement avancées, tout en catalysant des avancées révolutionnaires dans divers secteurs.


karl-Emerik ROBERT

32 vues2 commentaires
bottom of page