top of page

Guide sur l'impression 3D et les filaments.


L'impression 3D, contrairement à l'impression soustractive, se rapporte à tous les processus permettant de fabriquer des pièces en volume. Elle fonctionne en ajoutant du matériel couche après couche. L'imprimante 3D utilise une matière première connue sous le nom de filament pour ce faire.



Il existe sur le marché une multitude de types de filaments. Leur choix dépend du modèle de l’imprimante et de la nature de l’objet à imprimer. Pour une impression de qualité optimale, il est crucial de tenir compte de certains critères lors de la sélection du filament. Dans ce guide, nous allons explorer quelques filaments utilisés en impression 3D, ainsi que leurs propriétés distinctives.


Les Consommables de l'Imprimante 3D.

Les imprimantes 3D utilisent différents consommables, comme les filaments, les résines, et les poudres, chacun ayant ses propres spécificités. Pour approfondir votre compréhension des filaments, vous pouvez visiter lv3dofficiel.fr. Certains filaments sont spécifiques aux modèles d'imprimantes 3D et varient en termes d'aspects tels que le phosphorescent, le bois, le HIPS, le carbone, etc. Ils sont également disponibles en différentes gammes, telles que ABS et PLA.


Quant aux résines, elles sont destinées aux imprimantes 3D qui utilisent des vidéoprojecteurs pour polymériser chaque couche, tandis que les poudres sont réservées aux impressions d'objets flexibles.


Types de filaments.

  • PLA : Émanant de sources renouvelables comme l'amidon de maïs et la meilleure, le PLA est biodégradable. Il a l'avantage de ne pas nécessiter de lit chauffant et n'émet aucune odeur pendant l'impression. De nombreux filaments à l'aspect métallique, pierre ou bois sont utilisés sur le PLA, enrichis de divers additifs.

  • ASA : Proche de l'ABS en termes de propriétés, l'ASA est particulièrement résistant aux UV, ce qui en fait un choix populaire dans l'industrie automobile.

  • HIPS : Principalement utilisé pour imprimer des supports robustes, le HIPS est un compagnon de l'ABS et se dissout dans un solvant à base de citron, le D-limonène.

Comment choisir votre filament ?

Il est primordial de s'assurer que le filament est compatible avec votre imprimante 3D. Ensuite, évaluez vos besoins : un filament PLA adapté à un objet décoratif, tandis qu'un filament ABS est préférable pour une pièce soumise à des tensions mécaniques. D'autres filaments, tels que le PET, PETG et TPU, ont également leurs applications spécifiques en fonction des contraintes des pièces imprimées.


Faire réparer un objet en plastique avec une imprimante 3D chez LV3D.


L'usure et la casse font partie intégrante de la durée de vie des objets en plastique que nous utilisons au quotidien. Toutefois, grâce aux technologies avancées, il n'est plus nécessaire de jeter ces objets dès qu'une partie se brise ou se détériore. Faire réparer un objet en plastique avec une imprimante 3D est désormais une alternative durable et économique. Chez LV3D, ils ont mis en place un service adapté à ce type de besoins. Que vous ayez perdu un élément d'un jouet ou qu'une pièce essentielle d'un appareil soit endommagée, LV3D est capable de recréer et d'imprimer cette pièce à la perfection. C'est une manière innovante d'allonger la vie de nos objets, tout en soutenant une démarche éco-responsable et en réalisant des économies.


karl-Emerik ROBERT




10 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page